Désamorcer la violence en 5 étapes

"La violence c’est moi, c’est vous, c’est nous " nous dit Mai Hua, autrice et réalisatrice.

Et la paix aussi c’est moi, c’est vous, c’est nous !


Comment en arrivons-nous à assembler les éléments d’une bombe de violence en nous-même? Et surtout comment la désamorcer…


La violence peut être véhiculée sur le plan verbal, physique ou sexuelle et aussi parfois administrative ou économique (restrictions de ressources etc).


La violence est différente du conflit.


Le conflit même s'il peut présenter des moments de tensions, est composé de: débats égalitaires, d'écoute mutuelle, de compromis et d'une volonté de résoudre ensemble la situation dans un rapport gagnant-gagnant.


La violence, elle, se dessine dans la fermeture, une relation asymétrique, et une emprise de l'un sur l'autre accompagné d'un sentiment de peur, dans le but (conscient ou non) de prendre le pouvoir sur l'autre/le blesser physiquement ou symboliquement souvent pour évacuer une souffrance intérieure devant laquelle on se sent démuni.e.


Le mécanisme de la violence peut se mettre en action potentiellement en chacun.e de nous, et ce, quelque soit notre genre ou notre âge.


Il est essentiel d'en avoir conscience, et de s'interroger sur l'aspect limitant de croyances telles que "je n'y peux rien, ma violence est plus forte que moi", "je ne peux rien face à la violence des autres",


Ces croyances expriment en effet le désarroi et la souffrance qui ont un besoin vital d'être entendus, et en même temps elles enferment dans une position d'impuissance.


Vous avez la possibilité d'agir! En ayant en premier lieu davantage de conscience sur les mécanismes de la violence en vous et chez les autres !





5 points majeurs à identifier


Jerry Hyde est psychothérapeute, ayant travaillé de nombreuses années auprès d’hommes condamnés pour violence domestique.

Il nous partage 5 conseils d’une utilité vitale pour sortir de la violence. Ensemble.


1) Repérons nos petites rancœurs … et exprimons-les si nécessaire en Communication Non Violente sans les laisser s’accumuler


2) Repérons nos signes physiques de la montée de violence… et évacuons-les par un autre biais et repérons aussi les signes de détente dans notre corps pour pouvoir les réactiver quand nous sentons la pression monter


3) Observons comment nous déshumanisons l’autre…comment on bascule en faisant de son/sa partenaire un archétype, un ennemi sans nuance…et l’importance de souligner en contre poids au quotidien les petites choses positives (et pas que les petites rancœurs)


4) Observons le processus de décision dans l’acte de violence…et prenons le temps de nous entrainer à l’observer aussi à froid pour être à même de le faire à chaud


5) Pratiquons le temps mort dans une intention constructive … pour évacuer l’énergie de tension accumulée et aussi observer les émotions présentent en nous. La colère est souvent l’arbre qui cache la forêt, qui a-t-il derrière ? peut être aussi de la tristesse ou de la peur… ?


En vidéo avec Jerry Hyde psychothérapeute

https://www.rockiemag.com/5-conseils-contenir-gerer-votre-violence-12092



URGENCE VIOLENCE


Vous êtes dans une situation de violence qui vous dépasse ? Vous vous sentez en danger vous ou vos enfants ? Vous pouvez être écouté.e et soutenu.e



0 vue

Annelise GUINET

Cabinet principal VILLEURBANNE

118 rue Dedieu 69100 Villeurbanne

Tel: 06.22.56.11.17

Cabinet LYON

7 rue Antoine de St Exupery

69002 LYON

L'agenda des ateliers collectifs

© Thérapeute & sexologue